Dire la vérité

Dire la vérité est un élément essentiel de la démocratie, un peuple bien informé pousserait à de meilleures décisions. Si la pédagogie de la catastrophe n’est pas appliquée, c’est la catastrophe qui servira de « pédagogie » et nous ramènera à de meilleures façons de vivre et consommer. L’optimisme ambiant nous empêche d’être réaliste et de prendre d’urgence les mesures d’économies d’énergie et de sobriété partagée qui s’imposent. C’est cet optimisme-là qui nous rend pessimiste, il n’y a pas d’évolution « naturelle », il n’y a que le manque de réflexion des humains. Les optimistes sont ceux qui se bougent et cherchent de bonnes raisons de se battre même dans un environnement dégradé au plus haut point. Il est toujours bon de pouvoir encore siffloter quand on approche de la guillotine.